RCP

La réanimation cardio-pulmonaire (RCP), ou réanimation cardio-respiratoire (RCR) ou en anglais Cardio-pulmonary resuscitation (CPR), est un ensemble de manœuvres destinées à assurer une oxygénation des organes lorsque la circulation sanguine d’une personne s’est arrêtée (arrêt cardio-circulatoire).
En effet, lorsque la circulation du sang s’arrête, les organes, dont le cerveau et le cœur lui-même, ne sont plus alimentés en oxygène et commencent à mourir : des lésions cérébrales apparaissent dès la troisième minute, et les chances de survie deviennent quasiment nulles après huit minutes d’arrêt circulatoire. Le fait d’oxygéner artificiellement le sang et de le faire circuler permet d’éviter ou de ralentir cette dégradation, et donc de donner une chance de survie.

 

 

Vérification des fonctions respiratoires : le secouriste écoute la respiration, essaye de sentir l’air sur sa joue, regarde si la poitrine monte et descend, et sent les mouvements de la poitrine.

 

 

 

 

Insuflation au bouche-à-bouche : la tête du patient est rejetée en arrière. Le secouriste ferme le nez du patient d’une main, tout en maintenant la bouche du patient ouverte en lui tenant le menton.

 

 

 

 

 

Placement de la main avant la RCP : la main se place, chez un adulte à deux doigts en haut du plexus solaire.

 

 

 

 

 

Position pour la RCP : les bras sont maintenus tendus, les compressions viennent du mouvement des épaules.

 

 

 

 

 

Contrôle du pouls carotidien : attention, cette méthode n’est plus enseignée, elle est remplacée par l’appréciation du souffle respiratoire de la poitrine et de la bouche en 8-10 secondes). Vérifier en se penchant tout près du visage de la victime, sil on sent un souffle et/ou si sa poitrine se gonfle.

 

 

 

 

 

Vue de l’opérateur du défibrillateur : un secouriste est à genoux à la tête de la victime et lui administre de l’oxygène. Si la tête de la victime est entre ses genoux, elle n’est pas serrée. Les électrodes de défibrillation sont collées.