Fonctionnement DAE

Le défibrillateur est d’un usage très simple, voilà pourquoi n’importe qui peut l’utiliser et sauver une vie.

Nous vous présentons les principales étapes lorsque vous assistez et agissez si une personne s’effondre devant vous.

 

La première chose à faire : appeler les secours !

Le SAMU enverra sur les lieux la première équipe disponible.

Vous devez fournir des informations très précises à votre interlocuteur :

  • Décrire l’état de la victime et les circonstances de l’accident.
  • Mentionner les contrôles et les soins qui ont déjà été prodigués, par exemple les contrôles de respiration ou un début de massage cardiaque.
  • Donnez la localisation précise de l’endroit où se trouve la victime.

 

Pratiqué dans les premières minutes qui suivent l’arrêt cardiaque, le massage cardiaque permet de faire circuler le sang à partir du cœur et dans tout le corps et ainsi de favoriser le transport de l’oxygène vers les organes. On retarde alors le plus possible la détérioration des fonctions vitales et les lésions dans le cerveau.

 

 

 

La technique est simple :

  • Masser le cœur de la victime pour faire circuler le sang dans le corps
  • Allongez la victime sur une surface dure
  • Placez-vous à genoux, sur le côté de la victime.
  • Positionner vos mains l’une sur l’autre, au milieu du thorax, entre les deux seins, les bras bien tendus.
  • Appuyez de tout votre poids, bien au-dessus : ce ne sont pas les bras ni les mains qui appuient mais tout le corps.
  • Pratiquez 100 compressions par minute, par séquences de 30 compressions consécutives. Vous devez à chaque fois appuyer très fort, pour enfoncer la cage thoracique de 3 cm à 4 cm. Veillez à bien relâcher entièrement entre chaque compression. Recommencer des séquences de 30 compressions, jusqu’à l’arrivée des secours.
  • Même si vous avez l’impression de mal effectuer le geste, continuez : mieux vaut un massage cardiaque imprécis que pas de massage cardiaque du tout.

 

 

Depuis mai 2007, le grand public est autorisé à utiliser les défibrillateurs automatisés externes.
De plus en plus de défibrillateurs sont disponibles dans les lieux publics en France.
Les défibrillateurs publics sont très simples d’utilisation. Leur rôle : délivrer un choc électrique pour permettre au cœur de se remettre à battre efficacement.

 

 

Défibriller pour faire repartir le cœur.

  • Ouvrez-le : une voix électronique vous donne les instructions à suivre. Elle vous explique d’abord comment placer les électrodes, sur la peau nue de la victime : l’une doit se situer sous l’aisselle gauche, l’autre sur la poitrine côté droit.
  • L’appareil fait lui-même le diagnostic et délivre le choc si c’est nécessaire : soit automatiquement soit, par précaution, en appuyant sur un bouton.
  • Éloignez-vous du corps de la victime pendant que le défibrillateur délivre l’impulsion électrique. Le défibrillateur va alors vérifier si le cœur est reparti et vous donnera les instructions à suivre.

 

 

  • Mettre en marche l’appareil (bouton on/off)
  • Brancher les électrodes sur l’appareil (indiqué vocalement)
  • Installer les électrodes sur la victime (selon les pictogrammes)
  • Ne plus toucher la victime
  • Laisser faire l’analyse (automatique) du rythme cardiaque par l’appareil
  • Ecouter les instructions vocales : soit choc délivré, soit pas de choc
  • En cas de choc, s’écarter, appuyer sur le bouton (cas d’un appareil semi-automatique) ou laisse l’appareil choquer.
  • Suivre les instructions de massage cardiaque et insufflations.

Nb : certains appareils donnent la cadence de massage et les instructions pour les insufflations (bouche à bouche).
Exemple des pictogrammes situés sur le défibrillateur DEF-I, venants accompagner les instructions vocales simples et claires.